Clinique via domitia - Groupe CRP - Radiologie Lunel

Précurseur dans le domaine de la chirurgie ambulatoire, l’établissement privé lunellois, qui s’agrandit d’un nouveau bâtiment, a choisi de développer l’hospitalisation complète.
Inauguré le 9 février 2007, le Pôle Santé Professeur Louis-Serre, articulé autour de l’hôpital de Lunel et de la clinique Via Domitia, désormais entière propriété du groupe Clinipôle et de son PDG Serge Constantin, écrit la seconde page de son livre d’histoire. Chemin des Alicantes, un nouveau bâtiment sort de terre :
« Depuis que nous avons imaginé la réalisation du Pôle Santé, né d’un partenariat public – privé au début des années 2000, la ville de Lunel dispose d’une réserve foncière qu’elle conserve pour les deux établissements. Elle nous en a vendu une partie pour que nous puissions réaliser l’extension de la clinique. Ce projet a mis trois ans à démarrer », affirme le docteur Jean-Paul Rouvière, porteur d’un dossier qui pèse 4,4 M€. Il suit la construction d’un bâtiment de 1 800 m2, imaginé en R + 1 (un étage supplémentaire peut être bâti pour porter la superficie à 2 800 m2), géré après sa livraison, prévue dans le courant du premier trimestre 2016, par le groupe Clinipôle.
« Nous allons changer l’orientation »
Serge Constantin, PDG
La réalisation de cette nouvelle aile de la clinique Via Domitia (elle est reliée à l’actuel bâtiment), permet l’extension du bloc opératoire avec une nouvelle salle spécialement équipée pour la chirurgie orthopédique, et, la création de différents espaces médicaux. Ces derniers accueilleront les services de radiologie (y compris le transfert de l’actuel Trident), un laboratoire d’analyses médicales, les bureaux des chirurgiens, les bureaux de consultation des anesthésistes ou encore un cabinet dentaire :
« Il est également prévu à terme l’installation d’un kinésithérapeute », précise le docteur Jean-Paul Rouvière. Avec ce nouveau bâtiment, la clinique Via Domitia va également changer de stratégie. Tout simplement parce qu’elle va bénéficier d’un secteur d’hospitalisation, enrichi de sept chambres supplémentaires. Elles s’ajouteront aux quinze chambres actuelles.
« Nous avons beaucoup développé la chirurgie ambulatoire, nous étions des précurseurs. Nous allons changer d’orientation. Je voudrais que, dans le respect du plateau technique et de nos compétences, nous réalisions certains actes à la clinique Via Domitia de Lunel. Par exemple, d’ici quelques semaines, les orthopédistes opéreront les prothèses de hanches à Lunel », avertit Serge Constantin, PDG du groupe Clinipôle.
« Nos patients n’ont pas besoin d’aller à Montpellier ou à Nîmes »
Serge Constantin, PDG du groupe Clinipôle
Ce discours correspond à celui que le patron de Via Domitia tient à ses personnels :
« Je dis toujours qu’il faut que l’on fasse à Lunel tout ce qui peut se faire à Lunel, pas plus, pas moins. Nous avons le même plateau technique qu’à la clinique du Parc ou qu’à la clinique du Millénaire. Nos patients n’ont pas besoin d’aller à Montpellier ou à Nîmes. Ce sont les chirurgiens qui doivent venir à Lunel », raconte Serge Constantin. Sous la responsabilité de la directrice de Via Domitia, Sandrine Loiseau, la clinique Via Domitia a mis en place l’hospitalisation complète depuis le 29 septembre 2014, du dimanche au dimanche, 365 jours par an :
« Nous nous sommes mis en adéquation avec les services d’urgence ». Serge Constantin et le groupe Clinipôle croient en l’avenir de la clinique Via Domitia :
« C’est une nécessité d’avoir une structure de soins à Lunel. Ce bassin de vie de 100 000 habitants mérite qu’on lui donne toute sa dimension. Je crois que les Lunellois et leurs voisins doivent prendre conscience de la chance qu’ils ont de disposer d’un tel outil de santé. Ce ne doit pas être le cas de nombreuses villes moyennes en France ». JEAN NOTÉ
jnote@midilibre.com
Le forcing pour une IRM « Il faut avoir l’IRM. C’est notre combat actuel et à venir. Nous ne demandons pas de créer à Lunel le centre hospitalier universitaire de Montpellier ou la clinique du Millénaire, mais nous pouvons avoir une IRM à la clinique Via Domitia ». PDG du groupe Clinipôle, Serge Constantin se montre très clair sur la nécessité d’obtenir l’imagerie par résonance magnétique. Surtout qu’avec l’extension de la clinique Via Domitia, les radiologues vont disposer d’un nouvel espace de 700 m2. La parole est désormais à l’Agence régionale de santé.
LE CHIFFRE 20 285
Comme le nombre de passages aux urgences au cours des douze mois de l’année 2014. Des statistiques en hausse de 19 % par rapport à l’année 2013. Afin de créer une filière dite courte (bobologie) et une filière longue, les urgences vont être agrandies de 60 m2. Ces travaux seront menés pendant les mois d’avril, mai et juin 2015. Au cours de la même année 2014, la clinique Via Domitia a réalisé 8 500 actes chirurgicaux avec un taux ambulatoire de 89,8 % (qui s’explique par les types d’actes pris en charge). Ce dernier est de 41 % dans la Région Languedoc-Roussillon et de 41,4 % au niveau national. L’établissement de santé lunellois compte soixante-dix personnels en contrat à durée indéterminée. Ce chiffre devrait augmenter avec l’extension.

Source Midi Libre

par Jean Noté